L'Arabie saoudite en français

Entre communiqués officiels, déclarations authentiques & informations certifiées !

Grand projet de Mouhammad ben Salman pour la restauration de 130 mosquées historiques en Arabie saoudite

423 jours se sont écoulés depuis que Son Altesse Royale le prince Mouhammad ben Salman ben Abdelaziz Al Saoud, prince héritier, vice-président du Conseil des ministres et ministre de la Défense a ordonné de rénover et de restaurer 130 mosquées historiques du royaume dans le cadre du « projet Mouhammad ben Salman pour la restauration des mosquées historiques ».

Le projet a achevé sa première phase de rénovation de 30 mosquées dans 10 régions du royaume, pour un coût de plus de 50 millions de riyals.

Selon les directives de Son Altesse Royale le prince Mouhammad ben Salman ben Abdelaziz, qui stipulent la mise en œuvre de projets de restauration par des entreprises saoudiennes spécialisées dans les constructions patrimoniales et ayant une expérience dans leur domaine afin d’assurer la préservation de l’identité de base de chaque mosquée depuis sa fondation, plusieurs entreprises saoudiennes ont alors restauré 30 mosquées au cours de la première étape en un temps record, le taux de travail moyen pour chaque mosquée étant de 18 jours.

Pendant la période de travail, le projet tenait à prendre en compte les moindres détails jusqu’à ce que les mosquées reviennent à leur première conception, mais avec des matériaux nouveaux et de haute qualité. Ajoutant aussi de nouveaux éléments nécessaires tels que des lieux de prière réservés aux femmes, le développement de services aux personnes handicapées et la mise en place d’installations et de services d’utilité publique.

Au début du mois de joumada premier de cette année 1441 de l’hégire, les mosquées rénovées après la première phase de rénovation ont commencé à accueillir des fidèles, après que les fidèles eurent cessé de fréquenter ces lieux depuis 40 à 60 ans. Puis les mosquées ont été inaugurées après leur restauration, de l’ordre d’une mosquée par semaine dans les 10 régions, ouvrant ainsi une nouvelle étape pour que ces mosquées deviennent un symbole religieux historique qui préserve le patrimoine religieux et l’architecture islamique et fasse revivre les villages patrimoniaux.

Le soutien de Son Altesse Royale le prince Mouhammad ben Salman ben Abdelaziz aux mosquées historiques fut le plus grand soutien du genre en termes de nombre de mosquées et de coût total, et en raison de l’importance de ces lieux de culte dans l’histoire de la religion islamique, ainsi que pour leurs caractéristiques patrimoniales et pour l’originalité de leur architecture authentique.

Les travaux de restauration ont commencé par des études documentées sur les dimensions historiques et architecturales de chaque mosquée, ayant permis de passer en revue toutes les difficultés entourant les mosquées en termes d’installations et de services devant être fournis selon le milieu dans lequel la mosquée est située, ainsi que pour le maintien du style architectural qui distingue chaque région du royaume d’Arabie saoudite, vu que certaines sont construites en pierre, et d’autres en boue et en troncs d’arbres.

Parallèlement à cela, le processus de restauration a préservé le caractère architectural des mosquées en termes de décorations, de plafonds patrimoniaux et de cours, tout en revitalisant les sections qui ont longtemps distingué les anciennes mosquées que l’on appelle « Al-Khalwa », un terme qui signifie un lieu de culte souterrain ou à l’arrière de la mosquée à une certaine hauteur afin de protéger les fidèles du froid et de la chaleur pendant l’accomplissement de la prière.

Le projet « Mouhammad ben Salman pour le restauration des mosquées historiques » se fait en collaboration avec le programme « reconstruction des mosquées historiques » supervisé par l’Autorité générale du tourisme et du patrimoine national, et en partenariat avec le ministère des Affaires islamiques, du prêche et de l’orientation religieuse.

Les mosquées historiques jouissent du soutien des dirigeants du pays, le serviteur des deux saintes mosquées, le roi Salman ben Abdelaziz Al Saoud ayant parrainé le lancement du programme de reconstruction et de réhabilitation des mosquées historiques à Dir’iyah et à Djeddah. Le roi a également fait un don pour la restauration et à la réhabilitation de la mosquée historique Al-Hanafi à Djeddah, en plus du soutien au programme par les gouverneurs des régions, les hommes d’affaires et les bienfaiteurs dans les différentes régions du pays.

Le « projet Mouhammad ben Salman pour le restauration des mosquées historiques » renforce l’intérêt pour le développement des régions patrimoniales et historiques au royaume et réhabilite ces mosquées pour le culte et la prière après qu’elles eurent été désertées pendant de longues années. Surtout après que le royaume d’Arabie saoudite ait connu au cours des quatre dernières décennies un développement urbain rapide, ayant ainsi pour effet de construire des mosquées modernes et de négliger la plupart des mosquées historiques, et parfois même à les démolir pour en construire de nouvelles à leur place, ou à délaisser les mosquées historiques et déménager pour d’autres mosquées modernes. Ce qui a donc conduit à la disparition de beaucoup d’entre elles car beaucoup de ces mosquées sont situées dans des villages désertés, ce qui nécessite une restauration selon leur originalité architecturale et en fonction de leurs positions géographiques.

Les mosquées restaurées et réhabilitées au cours de la première phase sont les suivantes :

La mosquée Ad-Dakhla à Soudair (région de Riyad), la mosquée Az-Zarqa à Thermada (région de Riyad), la mosquée Al-Touwaim à Al-Touwaim (région de Riyad), la mosquée Qasr Al-Chari’a à Al-Hayathim (région de Riyad), la mosquée Al-Mansaf à Al-Zoulfi (région de Riyad), la mosquée Soudayra à Shaqra (région de Riyad), la mosquée As-Sadira à Taif (région de La Mecque), la mosquée Al-Bajali ben Malik à Taif (région de La Mecque), la mosquée Al-Habaysh à Al-Houfouf (région d’Al-Charqiya), la mosquée Abou Bakr à Al-Houfouf (région d’Al-Charqiya), la mosquée du village d’Al-Saro (région de ‘Assir), la mosquée Al-Nasab à Abha (région de ‘Assir), la mosquée de Sadr Aid à Al-Namas (région de ‘Assir), la mosquée Al ‘Akassa à Al-Namas (région de ‘Assir), la mosquée Al-Moudhafa à Billasmar (région de ‘Assir), la mosquée Al-‘Ajalan à Bouraidah (région d’Al-Qassim), la mosquée Mouhammad Al-Mouqbil à Bouraidah (région d’Al-Qassim), la mosquée Al-Barqa à Al-Assyah (région d’Al-Qassim), la Mosquée Ancienne à ‘Ouqlat As-Souqour (région d’Al-Qassim), la mosquée Al-Atawila At-Tourathi à Al-Atawila (région d’Al-Baha), la mosquée Al-Dhafir At-Tourathi (région d’Al-Baha), la mosquée du village patrimonial Al-Mould (région d’Al-Baha), la mosquée At-Taboute sur l’île de Farassan (région de Jazan), la mosquée Al-Maghayda (région de Hail), la mosquée Qafar (région de Hail), la mosquée Al-Jal’oud à Soumayra (région de Hail), la mosquée Al-Rahibine à Sakaka (région d’Al-Jawf), la mosquée Al-Haditha à Al-Haditha (région d’Al-Jawf), la mosquée Al-‘Issawiya à Al-‘Issawiya (région d’Al-Jawf), la mosquée Abou Bakr à Thar (région de Najran).

Lien de l’article original publié le 05.01.2020 sur le site de l’Agence de presse saoudienne

(Visited 150 times, 1 visits today)