L'Arabie saoudite en français

Entre communiqués officiels, déclarations authentiques & informations certifiées !

Mouhammad ben Salman avait-il vraiment décrété la liberté de jeûner ou pas durant le mois de Ramadan ?

Circulaire destinée à l’ensemble des services de police et des autorités compétentes dans tous les gouvernorats

Que la paix d’Allah soit sur vous ainsi que Sa miséricorde et Ses bénédictions,

Compte tenu des nobles directives de Son Altesse le prince héritier, vice-Premier ministre et ministre de la Défense -qu’Allah le préserve-, et des décrets du Conseil des ministres n°2571 datées du 23 avril 2019, nous avons alors décidé ce qui suit :

  • de laisser libre toute personne qui ne jeûne pas ouvertement ou secrètement durant tout le mois du Ramadan béni, et ce, dans le cadre de l’observation des droits de l’Homme qu’Allah nous demande de préserver, mais aussi compte tenu des valeurs humaines et morales, et sur la base du projet du royaume intitulé Vision 2030, et son aspiration au progrès et à la prospérité, ainsi qu’à l’élévation de la culture de notre noble société.

C’est donc pour cela et pour ce qui a été évoqué, que tous les anciens décrets sont annulés et celui de référence est celui-là.

Ministre de l’Intérieur

Abdelaziz ben Saoud ben Nayef ben Abdelaziz

Le faux document officiel propagé

Traduction de l’analyse faite par No Rumors, le Bureau saoudien indépendant de lutte contre les fake news :

Après analyse du communiqué propagé, il est apparu que celui-ci est un faux, et ce, à cause des points suivants :

  • Le ministre ne s’adresse pas à la police mais à la Sûreté publique qui transmet à son tour. Le ministre adresse aussi ses demandes aux émirs des provinces et non aux gouvernorats.

  • Le décret gouvernemental n°2571 désigne l’adhésion du royaume à la Convention de Minamata sur le mercure.

  • La date en arabe est inscrite sous une forme incorrecte et celle-ci contient des virgules.

  • Le cachet est falsifié.

  • Des fautes d’écriture : [ le Bureau de lutte contre les fake news mentionne à titre d’exemple quelques mots arabes mal écrits dans ce faux document. ]

La production de communiqués officiels falsifiés n’est pas nouveau, et ceci fait parti de la guerre médiatique récente visant l’Arabie saoudite.

Lien du tweet publié le 07 mai 2019 sur le compte Twitter du Bureau saoudien indépendant de lutte contre les fake news

Lien de la page web du site No Rumors – Bureau saoudien indépendant de lutte contre les fake news

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Visited 280 times, 1 visits today)