L'Arabie saoudite en français

Entre communiqués officiels, déclarations authentiques & informations certifiées !

L’Arabie saoudite demande au gouvernement birman d’arrêter de discriminer les Rohingya

  L’Arabie saoudite a exprimé aujourd’hui ses regrets à l’égard des violences continues sans limites en Birmanie, et particulièrement contre la minorité musulmane Rohingya selon le Rapporteur spécial sur la situation de droits de l’homme en Birmanie, Mme Yanghee Lee.

Abdulaziz ibn Ali Al-Aqla, membre de la Commission des droits de l’homme saoudienne et membre de la délégation de l’Arabie saoudite au Conseil de droits de l’homme à l’ONU, a dit dans un discours avant que ne se tienne le Conseil de droits de l’homme à l’ONU à Genève, qu’après avoir scrupuleusement pris connaissance du rapport sur la situation des droits de l’homme en Birmanie, il a fait remarquer que l’auteur du rapport ayant écrit sous l’autorité internationale n’a pas constaté d’amélioration de la situation de la minorité Rohingya déplacée en Birmanie, comparé à la précédente visite du pays en juillet dernier suite aux accusations d’avoir été maltraités par la majorité bouddhiste dans l’état birman d’Arakan.

Le royaume d’Arabie saoudite croit que cette tension mènera à une escalade de violence, à des meurtres et à l’horreur, et que la minorité musulmane serait le plus grand perdant à cause de la décision publiée par l’autorité birmane privant tous les titulaires d’une carte d’identité provisoire de leurs droits comme c’est le cas pour la plupart des Rohingya qui n’ont aucune nationalité.

Le représentant du Royaume à la Commission des droits de l’homme à l’ONU, Abdulaziz ibn Ali Al-Aqla, a dit que la discrimination institutionnalisée contre la minorité musulmane Rohingya pourrait mener à douter et saper les efforts entrepris afin d’améliorer le dialogue et l’entente des peuples entre eux.

Le Royaume a exigé du gouvernement de Birmanie de faire plus d’effort pour promouvoir une plus grande entente et civilité entre les différentes communautés du pays en mettant en pratique le protocole d’entente signé avec l’Organisation de Coopération Islamique basée à Djeddah. L’Arabie saoudite prévoit ainsi de fournir des infrastructures d’aide au développement à la Birmanie et plus spécifiquement à la région Rohingya. Le Royaume a déjà fait don de 50 millions de $ dans ce but.

Publié le 16.03.2015 sur le site de l’ambassade saoudienne à Washington [anglais]

(Visited 859 times, 1 visits today)