L'Arabie saoudite en français

Entre communiqués officiels, déclarations authentiques & informations certifiées !

🔴 VIDÉO 🔴 Le prince Tourki Al Faysal adresse un discours tranchant aux IsraĂ©liens 💥

Au nom d’Allah, Le Tout MisĂ©ricordieux, Le Très MisĂ©ricordieux.

Monsieur le ministre Zayani, Dr Chipman, mesdames et messieurs. Je suis reconnaissant envers Sa MajestĂ© le roi Hamad Al Khalifa ainsi que le prince hĂ©ritier et Premier ministre Salman Al Hamad Al Khalifa, de m’avoir invitĂ© Ă  participer au 16e sommet rĂ©gional du dialogue de Manama. Mes remerciements vont tout aussi Ă  l’institut international pour les Ă©tudes stratĂ©giques.

Je suis ici Ă  titre personnel, et ce que je vais dire exprime mon opinion.

Les gouvernements israĂ©liens se font passer pour des amoureux de la paix et des dĂ©fenseurs des nobles principes moraux. Et avec ça, ils ont proclamĂ© ĂŞtre les protecteurs des droits de l’homme. Plus encore, ils ont dĂ©clarĂ© ĂŞtre le seul pays dĂ©mocratique au Moyen-Orient. Mais aussi, ils se sont modestement dĂ©cris comme Ă©tant un petit pays dont l’existence est menacĂ©e, et entourĂ© d’assassins sanguinaires qui veulent l’Ă©radiquer. En plus de ça, ils ont dĂ©clarĂ© la guerre au Hamas en tant qu’organisation terroriste. Bien plus encore, ils professent vouloir ĂŞtre amis avec l’Arabie saoudite. Seulement voilĂ , tous les gouvernements israĂ©liens reprĂ©sentent la dernière puissance coloniale occidentale au Moyen-Orient.

Depuis la dĂ©claration de Balfour, ils ont expulsĂ© de force les habitants de la Palestine après la guerre de 48, et ceci est attestĂ© par les historiens israĂ©liens. Ils ont entièrement brĂ»lĂ© les villages des Palestiniens ! Ils ont rĂ©pĂ©tĂ© ce scandale après la guerre de 67, quand davantage des habitants qu’il restait après la guerre de 48 furent Ă©galement dĂ©possĂ©dĂ©s de leurs terres.

En dĂ©pit des multiples rĂ©solutions du Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU rejetant l’acquisition d’un territoire par les armes, aucun des gouvernements israĂ©liens n’en a tenu compte. Ils continuent Ă  coloniser plus de terres que celles qu’ils ont occupaient en 67, allant ainsi Ă  l’encontre des conventions de Genève qui interdisent le changement de statut des territoires occupĂ©s.

Et pendant ce temps-lĂ  ils ont construit un mur, le mur de l’apartheid, afin d’empĂŞcher les habitants des terres qu’ils ont colonisĂ©es de retourner Ă  leurs propriĂ©tĂ©s volĂ©es. La Cour internationale de Justice a jugĂ© que ce mur Ă©tait illĂ©gal mais ils n’en ont pas tenu compte.

Les gouvernements israĂ©liens ont aussi arrĂŞtĂ© des milliers de personnes qui habitaient les terres qu’ils colonisent, et ces gouvernements les ont incarcĂ©rĂ©es dans des camps de concentration sous prĂ©texte d’atteinte Ă  la sĂ©curitĂ©. Jeunes et vieux, femmes et hommes, croupissent lĂ -bas sans le moindre recours Ă  la justice. Ils dĂ©truisent les maisons comme bon leur semble et ils assassinent qui ils veulent.

En plus de ça, le parlement israĂ©lien a adoptĂ© une loi qui dĂ©finit la citoyennetĂ© de l’État d’IsraĂ«l comme Ă©tant exclusivement juive, niant ainsi l’Ă©galitĂ© des droits des israĂ©liens non juifs. Mais quel type de dĂ©mocratie est-ce lĂ  ?

Bien plus encore, l’État d’IsraĂ«l est la première puissance militaire entre l’Atlantique et l’Oural. Sa puissance est dĂ©montrĂ©e par sa capacitĂ© Ă  bombarder sauvagement ses adversaires en Syrie sans que ces derniers n’essaient de se dĂ©fendre. Sans oublier ses exploits militaires prĂ©cĂ©dents commis en 67, et les raids militaires menĂ©s Ă  Entebbe et Tunis, ainsi que les agressions rĂ©pĂ©tĂ©es au Liban. IsraĂ«l dispose de plus de 200 bombes nuclĂ©aires qui constituent leur dĂ©nommĂ© « Armageddon de dissuasion ».

Mais aussi, tout en faisant la guerre au Hamas, les gouvernements israĂ©liens acheminent le soutien financier qatari Ă  ce qu’ils ont qualifiĂ© de groupe terroriste.

Et avec ça, ils disent vouloir ĂŞtre amis avec l’Arabie saoudite, mais ceci n’a pas empĂŞchĂ© les diffĂ©rents gouvernements israĂ©liens de lâcher sur l’Arabie saoudite leurs valets politiques et leurs meutes de journalistes de par le monde pour nous dĂ©nigrer et nous diaboliser !

De plus, c’est IsraĂ«l qui occupe les terres arabes frontalières et non l’inverse ! Ce que les Arabes ont apportĂ© depuis 2002 c’est l’initiative de paix arabe, je rĂ©pète, « l’initiative de paix », que tous les gouvernements israĂ©liens ont Ă  chaque fois rejetĂ©e.

Nous avons entendu du ministre Zayani que cette initiative est la politique de tous les pays arabes, incluant ceux qui ont fait la paix avec IsraĂ«l. Il a alors demandĂ© au gouvernement israĂ©lien actuel de s’appuyer sur les accords de paix rĂ©cents afin d’arriver Ă  la paix globale souhaitĂ©e par tous.

L’initiative de paix arabe est aussi la politique des 57 pays membres de l’Organisation de la coopĂ©ration islamique.

Nous avons entendu Ă  plusieurs reprises du serviteur des deux mosquĂ©es saintes, le roi Salman, et du prince hĂ©ritier Mouhammad ben Salman, qu’un État palestinien avec JĂ©rusalem-Est comme capital et qu’une solution Ă©quitable pour les rĂ©fugiĂ©s est la seule solution pacifique pour nous tous.

Vous ne pouvez pas traiter une plaie ouverte qu’avec des soins palliatifs et des calmants ! Les accords d’Abraham ne sont pas un Ă©crit divin ! Si ces accords sont basĂ©s sur la gĂ©ographie, alors il ne peut pas y avoir d’accords d’Abraham sans inclure la terre d’Abraham qu’est La Mecque ! Pour que ceci ait donc lieu, l’initiative de paix arabe doit ĂŞtre appliquĂ©e Ă  l’Ă©gard de la Palestine.

J’appelle donc les IsraĂ©liens Ă  saisir la main tendue de la paix et de mettre un terme Ă  cette terrible mascarade ! C’est seulement ainsi que nous pourrons alors rencontrer ensemble l’autre prĂ©tendu colonisateur qui se vante dorĂ©navant de contrĂ´ler quatre capitales arabes que sont Beyrouth, Damas, Sanaa et Bagdad.

Merci.

Lien du discours Ă©crit sur le site de l’institut international pour les Ă©tudes stratĂ©giques [anglais]

(Visited 288 times, 1 visits today)