L'Arabie saoudite en français

Entre communiqués officiels, déclarations authentiques & informations certifiées !

[ Vidéo ] « Est-ce qu’avoir des relations avec les Juifs et avec l’État juif nous fait sortir de l’Islam ? »

Le lecteur : Qu’Allah vous améliore. La personne qui pose la question dit : « Est-ce qu’avoir des relations avec les Juifs et avec l’État juif nous fait sortir de l’Islam ? Est-il autorisé de traiter avec eux dans les affaires politiques actuelles et d’avoir avec eux des relations pacifiques et des accords de paix ? »

Le savant : Ceci est une mauvaise compréhension apportée par les sectes et les groupes déviants. Regarde sinon ce que dit notre religion.

Est-ce que notre religion nous a autorisés à nous marier avec une femme des gens du Livre ou pas ? C’est autorisé ? Très bien ! Est-ce que notre religion nous a autorisés à faire du commerce avec les Juifs ou pas ? Quand le Prophète mourut, son bouclier était resté en gage chez un Juif et le Prophète traitait avec les Juifs de Khaybar, vrai ou faux ? Ces derniers s’occupaient de l’agriculture et il revenait le quart ou la moitié de leurs récoltes aux musulmans. Vrai ou faux ? Donc le Prophète traitait avec les Juifs ? Bien ! N’avons-nous pas en Islam ce qui s’appelle « les pactes et la protection des non-musulmans » ? Oui nous avons cela.

Mais ces groupes déviants te font comprendre que « d’échanger avec les non-musulmans, qu’ils entrent dans les pays musulmans et qu’ils aient des représentations diplomatiques dans les pays musulmans » et bien que ceci « annulerait le principe religieux de l’alliance et du désaveu » ! 

Car vu que l’Islam c’est de se soumettre à Allah en ne L’adorant que Lui, de se conformer à Son ordre en Lui obéissant et de se désavouer du polythéisme et de la mécréance et de ses adeptes, alors pour ces gens, le simple fait de « traiter avec les non-musulmans, que nous ayons une ambassade chez eux et que eux aient une ambassade chez nous, qu’ils entrent et sortent simplement du pays », alors pour ces sectaires ceci irait « contre le principe islamique du désaveu de la mécréance et de ses adeptes ».

Ces sectaires ont dit : « Nous nous désavouons de ce que vous faites car ceci va à l’encontre du principe du désaveu », alors que ce qu’ils disent est faux !

Mais le problème c’est que ces gens font comprendre ce principe de cette manière, afin que toi tu finisses par comprendre qu’ « il n’existe pas de pays musulmans ».

Et vous verrez que cette parole a clairement été dite par leurs grands chefs. Ces gens tiennent la plupart de leurs réflexions de Sayid Qotb qui a écrit dans son livre intitulé A l’ombre du Coran à la page 2122 : « Il n’existe plus aujourd’hui sur terre de pays musulman et de société musulmane, qui traite selon la loi d’Allah et la législation islamique. » Donc il dit qu’il n’y a pas de pays musulman et qu’aucun pays n’agit selon l’Islam ! Il dit aussi dans un autre de ses livres intitulé La justice sociale en Islam à la page 182 : « Nous savons que l’âme musulmane en tant que telle s’est éteinte depuis longtemps partout dans le monde et que par conséquent l’Islam propre a aussi cessé d’exister. » C’est pour ça que son frère Mouhammad Qotb a écrit le livre intitulé L’ignorance de l’Islam au 20e siècle ! C’est-à-dire que pour eux il n’y a plus d’Islam !

Ces gens ont donc déformé le sens de ce principe qui est de traiter avec les gens du Livre et les non-musulmans et ils l’ont fait passer comme étant un acte faisant sortir de l’Islam. Mais comment ça ça fait sortir de l’Islam ? Et ils disent que « l’imam Mouhammad ben Abdelwahhab, dans son épître intitulé Les annulatifs de l’Islam, il a nommé le 8e annulatif « soutenir les mécréants contre les musulmans » et qu’Allah a dit {Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, il devient un des leurs}. » Donc dis comme-ça ça passe très bien, n’est-ce pas ?

Et il y a aussi Abou Mouhammad Al-Maqdissi qui est venu avec son livre intitulé La religion d’Ibrahim et qui ne parle que de ça dedans, que « tous les pays musulmans seraient tombés dans cet annulatif de l’Islam », donc que tous les pays musulmans ne seraient plus musulmans. Et pourquoi ? Car ces pays musulmans traitent avec les non-musulmans. Alors que ceci est faux ! Traiter de manière apparente avec les non-musulmans et avec les Juifs et les Chrétiens, ceci est une chose que notre religion nous a permis de faire ! Sinon comment pourrions-nous nous marier avec les femmes de religion juive et chrétienne ? Ça voudrait dire que notre religion nous pousserait à faire des choses contraire à l’Islam ? Donc comment nous marier avec des femmes de religion juive et chrétienne si Allah l’a autorisé ?

Il n’y a donc rien dans la religion qui empêche d’avoir des relations et à traiter avec les non-musulmans, que nous ayons chacun chez l’autre une ambassade, et qu’il y ait des relations normales entre eux et nous.

Vous savez, les pays musulmans ayant interdit toute relation avec l’État juif, ils l’ont fait pour la cause palestinienne et non pas pour une cause religieuse. Nous, si Allah le veut, nous nous désavouons de toutes les autres religions, juive, chrétienne et autres !

{« Dis : « Ô vous les infidèles ! Je n’adore pas ce que vous adorez et vous n’êtes pas adorateurs de ce Que j’adore. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez et vous n’êtes pas adorateurs de ce Que j’adore. A vous votre religion et à moi ma religion. »}

Et dans la biographie du roi Abdelaziz qu’Allah lui fasse miséricorde, il est rapporté qu’un jour, un homme qui suivait cette déviance vint pour protester. Il entra alors dans la salle du conseil du roi, mais il craignait de se faire disputer. Les gens dirent alors au roi que untel est venu pour telle raison. Alors arriva la prière du maghrib et le roi se leva pour prier, et dans la prière il récita la sourate Les infidèles. Et ce afin de montrer que nous ne sommes pas là pour aimer leurs religions et les faire triompher, car en effet c’est ceci qui nous fait sortir de l’Islam selon le principe religieux de l’alliance et du désaveu. Mais traiter avec eux sans pour autant aimer leur religion et vouloir la faire triompher, il n’y a donc aucun mal en cela.

Et cette situation peut avoir cinq jugements religieux différents. Ceci peut parfois être obligatoire ! Qu’en dis-tu ? C’est-à-dire que tu sois obligé d’avoir de bonnes relations avec les non-musulmans. Comment cela est-il possible ? Et bien prenons l’exemple du musulman qui a des parents non-musulmans, l’Islam ne l’oblige-t-il pas à être bon avec eux ? Très bien.

Deuxième exemple, si le non-musulman est victime d’injustice, Allah dit {Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes}, c’est-à-dire de ne pas être injuste envers qui ? Et bien envers les non-musulmans que vous n’aimez pas ! Vrai ou faux ? Mais Allah dit aussi {Allah ne vous interdit pas d’être bons envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures}. Vrai ou faux ?

Pour ce qui est donc de ces cinq jugements religieux, vous pourrez retrouver leur explication dans mon épître en arabe intitulé الولاء والبراء – L’alliance et le désaveu. Vous le cherchez sur internet et in sha Allah vous le trouverez et vous y verrez les détails de cette question.

Pour ce qui est donc de l’interdiction d’avoir des relations avec l’État juif, ceci est donc une position politique et non pas religieuse !

Pourquoi alors avons-nous des relations avec les États-Unis, avec la France, la Grande-Bretagne, et avec tous ces pays non-musulmans ?

La question israélienne est traitée selon une position politique visant à soutenir les Palestiniens. Si la situation se résout, ou alors que les dirigeants voient un intérêt à avoir des relations avec eux, il faut alors savoir qu’il n’y a aucun interdit du point de vue de la religion.

C’est pour cela que l’ancien grand moufti d’Arabie saoudite, le cheikh Ibn Baz qu’Allah lui fasse miséricorde, avait émit une fatwa autorisant à faire la paix avec les Juifs en Palestine. Alors la tête pensante des Frères musulmans Youssouf Al-Qardaoui s’opposa à lui et le cheikh Ibn Baz lui adressa alors une réponse scientifique et puissante et on peut la retrouver dans ses fatwas. Le moufti lui a dit : « Et qu’est-ce qui les empêche de faire la paix avec eux ? Du moment où les Palestiniens n’arrivent pas à récupérer leur terre et que les pays qui les soutiennent n’y arrivent pas non plus ? »

Quant à la personne qui va me dire : « Et pourquoi les pays musulmans n’ont pas soutenu les Palestiniens durant la guerre de 73 ? », ceci est faux ! Les pays musulmans les ont soutenus, mais ce dont ils se rendirent compte après coup, c’est qu’ils ne faisaient pas la guerre qu’aux Juifs sionistes, mais aussi aux États-Unis qui les soutenaient via un pont militaire aérien ! Donc aussi contre un pays trop puissant pour eux ! Vrai ou faux ?

Donc chacun doit rester à sa place et connaître son niveau !

Pour ce qui est donc d’avoir des relations ou pas avec certains pays, ceci est motivé par une position politique et non religieuse. L’Islam n’interdit pas cela. Si le dirigeant y voit un intérêt, sachez donc que la religion ne l’interdit pas.

FIN

Le cheikh et savant Mouhammad Bazmoul. Membre du corps enseignant à l’université mecquoise de Oumm Al-Qoura. Extrait d’une conférence intitulée Le danger des organisations terroristes pour l’individu et la société. Mosquée Khadija Baghlaf à Djeddah. Le 09 mars 2019.

 

(Visited 559 times, 1 visits today)