L'Arabie saoudite en français

Entre communiqués officiels, déclarations authentiques & informations certifiées !

Quand le roi Abd Al-Aziz, défenseur de la Palestine, voulait une alliance militaire pour protéger la Palestine du sionisme

Le ministre plénipotentiaire en Arabie saoudite [Eddy] pour le secrétaire d’État

Le 5 janvier 1945 à Djeddah

Abd Al-Rahman Azzam1 m’informe qu’en signant le protocole panarabe2, le roi Abd Al-Aziz Al Saoud insista vivement pour que l’alliance militaire protège les états arabes de toute agression, et pour un engagement commun afin de défendre la Palestine arabe contre le sionisme, même en usant de la force si nécessaire. Le roi déclara qu’il serait honoré de mourir sur le champs de bataille, et qu’il est un défenseur des Arabes de Palestine.

Avec la propagande émise par la radio des forces de l’Axe3 qui exagère grossièrement sur le soutien officiel apporté par les États-Unis au sionisme, il serait donc selon moi regrettable que le gouvernement américain fasse une manœuvre allant dans le sens des sionistes.

 

 

Mémorandum écrit par le ministre des Affaires étrangères pour le président Roosevelt

Le 9 janvier 1945 à Washington

Je pense que vous serez particulièrement intéressé dans ces deux télégrammes provenant de Djeddah, au sujet de l’attitude du roi Ibn Saoud envers les affaires panarabes et la question palestinienne.

Nous accordons une importance considérable à son action en ayant signé le protocole d’alliance entre les pays arabes qui a été rédigé lors de la récente conférence d’Alexandrie. Premièrement, car certains se demandaient si l’Arabie saoudite allait bien signer l’accord. Et deuxièmement, car le roi proposa à cette occasion certaines modifications pour faire en sorte que cette alliance soit plus efficace, en se référant particulièrement à la Palestine.

Le fait que Ibn Saoud ait déclaré qu’il se considérait comme un défenseur des Arabes de Palestine, et que ça serait un honneur pour lui de mourir au combat pour leur cause, ceci revêt évidemment d’une importance capitale.

Edward Reilly Stettinius Junior

Lien du mémorandum publié entièrement sur le site du Bureau de l’histoire du ministère américain des Affaires étrangères [anglais]


1 Secrétaire d’État égyptien en charge des relations arabes.

2 En référence au Protocole d’Alexandrie datant du 7 octobre 1944.

3 Axe représenté par l’Allemagne nazie, l’Italie et le Japon, engagé dans la seconde guerre mondiale contre les Alliés dont font partis les États-Unis, l’Union soviétique et le Royaume-Uni.

(Visited 292 times, 1 visits today)