L'Arabie saoudite en français

Entre communiqués officiels, déclarations authentiques & informations certifiées !

Discours du roi Abdallah suite à la fondation du Centre international de la lutte anti-terroriste initié par le Royaume

Discours du Gardien des Lieux saints à l’occasion de la deuxième réunion du Conseil consultatif du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme

Prononcé en son nom par S. A. R. l’Émir Saoud el-Faisal – Le Ministre des affaires étrangères

Riyad – Le 3 juin 2012

Au nom d’Allah le Tout-Puissant et le Miséricordieux,

Monsieur le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies,

Monsieur le Président et les membres du Conseil consultatif du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme,

Mesdames et Messieurs,

      J’ai l’honneur de prononcer le discours du Gardien des Lieux saints, le Roi Abdallah ben Abdelaziz al-Saud, Roi d’Arabie saoudite, à l’occasion de l’ouverture des travaux de la deuxième réunion du Conseil consultatif du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme.

      Je souhaite d’emblée remercier M. Ban Ki-Moon pour les efforts qu’il a déployé en vue de la création du Centre. Je tiens également à vous remercier sincèrement d’être venus en Arabie saoudite et de participer aux travaux de la deuxième réunion du Conseil consultatif du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, qui tient ses réunions dans la ville de Djedda. Je suis convaincu que votre sagesse, votre expérience et votre coopération contribueront indéniablement au succès de la réunion.

Monsieur le Président,

     Il va sans dire que l’un des défis les plus importants auxquels nous faisons face à l’heure actuelle est la lutte contre le terrorisme, qui, loin de se confiner dans les limites des frontières nationales, est devenu l’objectif de la communauté internationale tout entière.

     Le Royaume d’Arabie saoudite n’a eu de cesse de réaffirmer à maintes occasions et dans de nombreuses instances internationales sa condamnation du terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, quels qu’en soient les auteurs, et s’est dit pleinement disposé à participer aux efforts internationaux en vue de le combattre, ainsi qu’à l’action collective internationale entreprise sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies afin de le définir et de s’attaquer à ses causes profondes. C’est la position et la politique que nous avons adoptées de longue date, étant fermement convaincus de la nécessité de lutter contre le terrorisme international et ses auteurs, ce qui nous fait apprécier d’autant plus les mesures prises. Le Royaume a, de son côté, déployé de nombreux efforts et adopté des mesures nationales, régionales et internationales pour combattre et éliminer le terrorisme qui fait partie des menaces les plus importantes à la paix et à la sécurité internationales.

     La communauté internationale ne pourra relever ce défi qu’en mettant en place des stratégies globales et intégrées, aux quelles elle apportera son appui. La lutte contre le terrorisme est une responsabilité internationale partagée, qui exige la plus grande coordination et coopération entre les membres de la communauté internationale. La Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies de 2006, prévue par la résolution 60/288 de l’Assemblée générale, montre bien que la lutte contre le terrorisme nécessite un resserrement de la coopération et de la coordination entre les États, ce qui a permis la création du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, sous les auspices de l’ONU, avalisé à la Conférence internationale pour lutter contre le terrorisme, qui s’était tenue à Riyad en 2005, ainsi que dans de nombreuses résolutions d’organisations internationales et régionales, qui estiment qu’il fait partie des mesures visant à prévenir et combattre le terrorisme. L’initiative s’est concrétisée le 19 septembre 2011 à New York avec la signature de la convention portant création du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, sous l’égide de l’Organisation.

     Convaincu de l’importance de coopérer et de contribuer aux efforts internationaux pour lutter contre le terrorisme, le Royaume a apporté une aide financière en vue de la création du Centre et de son fonctionnement au cours des trois premières années, s’élevant à 10 millions de dollars.

Monsieur le Président,

     Le Royaume d’Arabie saoudite sait que la création du Centre est l’aboutissement des objectifs énoncés à la Conférence internationale pour lutter contre le terrorisme, qui nécessitent un effort collectif, en tenant compte des

éléments suivants :

Le Centre n’a nullement vocation à supplanter les structures et organes internationaux compétents participant concrètement à l’action internationale de lutte contre le terrorisme, mais jouera un rôle d’appui dans la coordination de ces efforts et apportera activement la coopération nécessaire à la mise en place de mesures visant à prévenir et combattre le terrorisme;

Le Centre joue un rôle important pour appuyer la mise en commun des données d’expérience et des programmes de formation; le renforcement des capacités; la fourniture d’un soutien aux États Membres; la coordination en matière d’élaboration et d’échange de lois et de procédures pertinentes; et la coopération pour sensibiliser les éducateurs, les médias et le public en général aux dangers du terrorisme, à la nécessité de le combattre et à l’importance de ne pas succomber aux idéologies qui y incitent et de poursuivre l’élaboration d’une base de pratiques optimales liées à la lutte contre ce phénomène.

     Le Centre est l’un des piliers de l’application de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies et reflète l’importance de la question. Il aidera également à la mise en commun des techniques particulières permettant de s’attaquer aux causes profondes du terrorisme et d’accélérer la concertation et l’entente communes entre les membres, permettant ainsi l’élaboration de stratégies nationales et internationales en vue de lutter contre ce phénomène.

     Nous espérons que ce centre, qui est l’institution spécialisée des Nations Unies la plus importante en matière de lutte contre le terrorisme, permettra d’accomplir les objectifs pour lesquels il a été conçu et de renforcer le rôle de l’ONU s’agissant de définir ce phénomène, de s’attaquer à ses causes profondes et de le combattre vigoureusement en vue d’appuyer la paix et la stabilité internationales.

Monsieur le Président,

     Pour conclure, je tiens à dire que nous attendons avec intérêt les résultats des travaux de la deuxième réunion du Conseil consultatif du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, au moyen d’un soutien actif à la coordination et à la coopération et d’un déploiement d’efforts concertés sur le plan international en vue de faire face au terrorisme et d’y mettre un terme. Nous espérons dans le même temps que des travaux sérieux et crédibles permettront au Centre de se gagner une place au sein de l’action internationale visant à éliminer ce phénomène dangereux et de jouer un rôle important à cet effet.

     Que la paix soit avec vous.

 

(Visited 247 times, 1 visits today)