L'Arabie saoudite en français

Entre communiqués officiels, déclarations authentiques & informations certifiées !

Conférence de presse du ministre de la Défense sur l’alliance militaire islamique contre le terrorisme

 Son Altesse Royale le Prince Mohammed ibn Salman ibn Abdulaziz, second prince héritier, vice-président du Conseil des ministres et ministre de la Défense a affirmé que l’annonce de la formation d’une alliance militaire islamique pour combattre le terrorisme traduit l’importance que porte le monde islamique à la lutte contre ce fléau, et d’être une union de pays en partenariat avec les autres pays du monde participant à la lutte contre ce mal.

Au cours de la conférence de presse donnée à la base aérienne du roi Salman à Riyad lundi soir, faisant suite à l’annonce de la formation d’une alliance militaire islamique basée à Riyad chargée de combattre le terrorisme, le second prince héritier a indiqué que « l’alliance comprend un groupe d’états islamiques qui constituent la majorité des pays du monde musulman, et cela intervient dans le cadre de l’intérêt que porte le monde musulman à la lutte contre ce fléau ayant affecté les pays islamiques plus que le reste de la communauté internationale ».

Son Altesse a précisé qu’il a été décidé de mettre sur pied un état-major pour les opérations de la coalition à Riyad en vue de coordonner et soutenir les efforts visant à lutter contre le terrorisme partout dans le monde islamique, tout en soulignant que chaque pays devra contribuer en fonction de sa capacité.

Son Altesse Royale d’ajouter : « Aujourd’hui, chaque pays musulman lutte contre le terrorisme individuellement. La coordination des efforts est très importante à travers ce commandement qui va permettre de développer les méthodes et les efforts pour faire face à ce fléau partout dans le monde musulman ».

Concernant le soutien de plus d’une douzaine de pays musulmans à cette alliance, le prince Mohammed a dit : « Ces pays ne sont pas en dehors de l’alliance, ces pays ont des mesures à prendre avant de rejoindre l’alliance. Et en raison de l’urgence à accomplir cette coalition dès que possible, nous avons annoncé 34 pays y participant, et si Dieu le veut, le reste des pays rejoindra l’alliance islamique ». Il a ajouté : « Nombre de pays souffrent du terrorisme dont la Syrie, l’Irak, le Sinaï, le Yémen, la Libye, le Mali, le Nigeria, le Pakistan, l’Afghanistan, ce qui nécessite de grands efforts pour combattre ce phénomène. Sans aucun doute il y aura à travers cette alliance et ces efforts une coordination pour combattre ce fléau. »

Et Son Altesse Royale de poursuivre : « Nous cernerons toutes les organisations terroristes et ce peu importe leur envergure. Dans le cadre des opérations menées en Syrie et en Irak, nous pourrons les mener si ce n’est en étant en coordination avec les autorités légitimes et la communauté internationale ».

Le prince Mohammed ibn Salman a également affirmé que l’alliance militaire islamique se synchronisera dans cette tâche avec les pays majeurs du monde et les organisations internationales, notant que la coalition va combattre le terrorisme militairement, intellectuellement et médiatiquement, et cela en plus des efforts sécuritaires remarquables déployés actuellement.

Interrogé pour savoir si la nouvelle alliance va s’attaquer uniquement à l’organisation terroriste Daech, le second prince héritier saoudien a répondu : « Non, nous agirons contre toute organisation terroriste que l’on trouvera… Nous agirons et prendrons des mesures pour la combattre ».

[ Version française révisée ] Publié le 15.12.2015 sur le site de l’Agence de presse saoudienne

Publié le 15.12.2015 sur le site de l’Agence de presse saoudienne [arabe]

(Visited 213 times, 1 visits today)